PAM Informatique : Contrôlez l’accès aux privilèges

Contrôler l’accès aux privilèges est une priorité absolue pour les entreprises. L’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) recommande la mise en place d’une gestion des accès privilégiés (Privileged Access Management) par les organisations. Le PAM est une solution qui permet de renforcer la sécurité des environnements informatiques. Dans cet article, explorez les principes du PAM et les avantages qu’il offre aux entreprises. Découvrez également comment instaurer une solution PAM efficace.

Qu'est-ce que le PAM informatique?

Un accès privilégié fait référence aux droits d’accès aux infrastructures informatiques accordés à certains utilisateurs au sein d’une organisation. Les comptes qui en disposent ont un contrôle étendu sur les réseaux, systèmes et données d’une entreprise. Ils peuvent effectuer des tâches qui ne sont pas disponibles pour les utilisateurs réguliers. Les accès privilégiés doivent être supervisés pour empêcher des personnes non autorisées d’exploiter les ressources critiques et de compromettre la sécurité d’une organisation. 

La gestion des accès à privilèges (PAM) constitue donc un ensemble de processus et technologies conçus pour contrôler les comptes ou les utilisateurs qui ont accès au Système d’information (SI) d’une organisation. 

Comment fonctionne un PAM informatique ?

gestion des accès à privilèges - image

Le PAM utilise une série de fonctionnalités pour protéger les accès privilégiés :

Surveillance et audit

Le PAM permet de surveiller de près les activités liées aux comptes à privilèges. Des journaux d’audit détaillés sont souvent générés pour enregistrer chaque action effectuée par les utilisateurs. Cette démarche facilite la détection des activités suspectes (modifications non autorisées des configurations des systèmes ou des applications, téléchargement ou suppression des données sensibles). 

Gestion des accès

Le PAM identifie les employés qui ont accès aux données de l’entreprise. Il garantit que les utilisateurs privilégiés n’ont accès qu’aux ressources dont ils ont besoin pour effectuer leurs tâches. Cela implique généralement la mise en place de mécanismes de gestion d’accès établie sur des rôles (RBAC) pour définir explicitement les autorisations. 

Mesures de sécurité renforcées

Le PAM met en œuvre des mesures de sécurité renforcées pour limiter les risques associés aux utilisateurs privilégiés. Par exemple, une organisation peut utiliser des systèmes d’authentification multifacteurs (MFA) rendant plus difficile pour les attaquants d’accéder aux comptes privilégiés. Elle peut aussi exiger que les mots de passe des comptes de service soient renouvelés après chaque utilisation.

Les risques liés à un accès non contrôlé aux privilèges

Un accès non contrôlé aux privilèges expose les organisations à de graves risques de cybersécurité. Ceux-ci incluent : 

Le vol des données sensibles

Les comptes privilégiés ont souvent accès à des données sensibles. Un accès non contrôlé aux privilèges permet à des utilisateurs malveillants de voler puis manipuler ces ressources critiques. Ce qui conduit à des conséquences graves pour l’organisation, notamment des pertes financières, des atteintes à la réputation et des violations de la vie privée des individus concernés. 

Le sabotage ou la destruction des systèmes

L’accès non contrôlé aux privilèges risque de compromettre la sécurité des systèmes informatiques. En effet, il permet aux attaquants potentiels d’apporter des modifications non autorisées, d’installer des logiciels malveillants ou de contourner les mesures de sécurité. Ces actions peuvent provoquer des défaillances importantes du système, des pertes des données et des perturbations de l’activité de l’entreprise.

Le non-respect des règlementations

Les entreprises sont soumises à des réglementations en matière de protection des données, de sécurité et de confidentialité. Un accès non contrôlé aux privilèges les expose à des risques de non-conformité. Par exemple, un administrateur système non autorisé qui accède aux données personnelles d’un client compromet la confidentialité de l’organisation. Le non-respect des réglementations engendre des sanctions financières, des poursuites judiciaires et des dommages à la réputation des entreprises.

Comment mettre en place une solution PAM efficace?

Mettre en place une solution PAM efficace est essentiel pour renforcer la sécurité de votre système d’Information et minimiser les risques liés aux accès privilégiés. Pour cela, il existe deux approches :

Investir dans une solution PAM en interne

En internalisant la gestion des accès à privilèges, vous bénéficiez d’un contrôle total sur votre infrastructure informatique. Cette option permet de personnaliser la solution PAM en fonction des besoins spécifiques de votre entreprise, tout en renforçant la sensibilisation à la sécurité. Elle nécessite toutefois des ressources techniques et humaines dédiées.

Faire appel à un prestataire informatique

Collaborer avec des prestataires informatiques équipés d’outils PAM pour l’infogérance de votre SI présente aussi des avantages indéniables. Ces professionnels possèdent une expertise pointue dans la mise en œuvre de solutions de gestion des accès privilégiés. Cette approche assure donc une protection proactive de votre infrastructure informatique contre les menaces internes et externes. 

Des questions sur le PAM ? Discutez avec nos experts informatiques